Une gare accessible, fonctionnelle et accueillante. Voilà ce dont disposent désormais les usagers de la gare du RER A de Rueil-Malmaison. Gare qui a fait l’objet d’un ambitieux projet de restructuration urbaine avec l’aménagement d’un pôle multimodal qui interconnecte tous les moyens de transport.

Baptisée Mobipôle, cette gare multimodale a été inaugurée samedi 5 novembre, en présence du député-maire (LR) de Rueil-Malmaison Patrick Ollier mais aussi de la présidente (LR) de la Région Valérie Pécresse ou encore du président (LR) du Département Patrick Devedjian. Des personnalités politiques nombreuses venues saluer l’ambition de cette réalisation. Car, comme le souligne Patrick Ollier, « Mobipôle est cité comme un modèle d’anticipation pour de futures gares du Grand Paris Express ». Une exemplarité récompensée par le trophée Intermodalité décerné par le Club ville, rail et transports.

Mixité de transports et d’usage

Ce projet est né d’un constat simple : celui d’une gare RER aux installations vétustes et ne répondant plus aux besoins et habitudes des usagers. Un besoin d’intermodalité en premier lien. Bus, piétons, voitures, deux‐roues et vélos. Mobipôle a ouvert la gare à tous ces modes de transport, en facilitant les déplacements et les stationnements et en offrant ainsi plus de confort, de rapidité et de sécurité aux 55 000 usagers quotidiens du RER A. Comment ? Avec une gare routière de 18 postes à quai offrant un arrêt de départ et d’arrivée à 9 lignes de bus, avec une station vélos «Véligo» de 448 places sur 2 niveaux (avec gardiennage et service de réparation accessible par pistes cyclables), avec un parking souterrain de 316 places (196 places publiques et 120 places destinées aux commerces) ou encore un réaménagement de la voirie (assuré par le Conseil départemental) afin de faciliter et d’améliorer la circulation de l’ensemble des usagers.

Au-delà de la mixité des modes de transports, le Mobipôle défend aussi une mixité d’usage avec l’implantation de nouveaux commerces et services au sein et autour de la gare : un café‐épicerie‐services (Mobishop), une jardinerie de 2 500 m2, une brasserie un square abritant un kiosque, une fontaine et des espaces dédiés au repos et à la détente. Le tout côtoie une résidence étudiante de 120 studios et un hôtel 4 étoiles de 110 chambres aux niveaux supérieurs de l’enseigne Okko, ouvert en juin dernier.

Piloté par la société d’aménagement de la ville de Rueil (SPLA) et réalisé en partenariat avec la RATP, le Stif, l’État et la région Ile‐de‐France, ce projet de restructuration urbaine s’étend ainsi sur une surface de 20 000 m2. Il aura nécessité 3 ans de travaux et un investissement de 34 millions d’euros.